Team BVT Racing

MONDIAL DU QUAD

Cette fois nous voici partis pour l’épreuve des 12 heures de Pont de Vaux. Cette manifestation appelée également le mondial du quad se déroule sur 4 jours et regroupe de nombreux équipages de 2 ou 3 pilotes qui viennent de toute l’Europe mais aussi des Etats Unis. Cette année 90 équipages prennent le départ pour 3 manches, la première samedi de 14h à 18h, la seconde samedi de 20h à 1h du matin et la dernière dimanche de 14h à 17h. Les équipes gèrent comme elles veulent les différents arrêts au stand sachant qu’à chaque fin de manche les machines sont en parc fermé et qu’il est alors interdit d’intervenir sur le quad.

Nous sommes 3 pilotes dans notre équipage, François avec qui j’ai roulé aux 8h du Périgord, Corentin qui lui roule en ligue de Bretagne et moi. Nous formons un équipage junior, coaché par Thierry Chevrot qui a une grande expérience de cette épreuve qui ne ressemble à aucune autre.

 Jeudi nous faisons les contrôles techniques et administratifs, les essais chrono ont lieu vendredi après-midi. La piste est ouverte pendant 2 h, 1 h pour les essais libres et 1 h pour les essais chrono. Nous faisons quelques changements dans nos réglages et nous lançons dans les chronos. Nous nous plaçons à la 50ème place ce qui veut dire qu’à chaque début de manche nous partirons de cette place même si nous améliorons nos résultats.

Samedi c’est moi qui prends le premier départ, je suis très stressé mais ça me permet d’être très concentré et je fais un bon départ. Le but étant de passer le moins de temps possible dans les stands (rien que le fait d’emprunter la voie des stands fait perdre un tour), nous partons pour des relais de 2h. Je m’arrête donc au bout de mon relais à la 27ème place. Corentin repart et réussi à remonter à la 26ème place. Pour la seconde manche, celle de nuit, c’est François qui prend le départ, il doit s’arrêter au bout de 35 minutes pour ravitailler en carburant et repart pour 2h. C’est moi qui prends la suite et je suis contraint de stopper au bout d’une heure ½ car la poignée de gaz reste parfois bloquée ouverte en grand. Après une réparation rapide et le plein fait Corentin repart jusqu’au bout de la manche. Il finit 25ème. Dimanche la pluie a fait son apparition et le départ est donné non pas style le mans comme les deux précédents mais derrière un safety car. François peine à s’en sortir, il s’arrête rapidement dans les stands pour faire un changement de pneus. Lorsqu’il repart, il roule 1 minute plus vite et remonte rapidement sur la tête de la course. Nous avons prévus de le laisser rouler jusqu’à la fin de la manche pour perdre le mois de temps possible. Malheureusement la manche est interrompue suite à problème de transpondeurs, elle est même annulée car un certain nombre de transpondeurs n’ont pas fonctionnés du tout.

Nous espérions rentrer dans le top 20 avec cette dernière manche mais nous finissons 24ème.

 

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Fil des commentaires de ce billet